LES LOFTS DE LA BISCUITERIE, Hochelaga-Maisonneuve

LES LOFTS DE LA BISCUITERIE

Hochelaga-Maisonneuve Situer sur une carte Conseil aux vendeurs Conseil aux acheteurs

Description de l'édifice Publié le 15/10/2012

La Biscuiterie Viau est un véritable modèle pour les gens d'Hochelaga, sans compter le fait qu'elle a accueilli plusieurs générations de travailleurs elle a aussi le mérite d'avoir traversé deux grandes guerres et surtout la Dépression, une époque troublante dont elle s'est relevée la tête haute. Charles-Théodore Viau, inventeur du célèbre biscuit Whippet serait surement fier de voir sa Biscuiterie aussi bien préservée et transformée en de magnifiques condos.

Ce projet à quelque chose de particulier, avec ses murs riches d'histoires et sa revitalisation exceptionnelle il offre aux citoyens une bouffée de nouveauté. N'oublions pas que s'installer dans un loft à Montréal peut être particulièrement coûteux. L'espace se vend à prix fort et pour beaucoup devenir propriétaire est un luxe qu'ont ne peut pas s'offrir. La transformation de la Biscuiterie Viau propose quelque chose de nouveau. Deux phases de constructions bien distinctes qui comprennent 252 condos et six penthouses.

La première originellement construite en 1906, comprenant plus de 182 unités, se distingue par ses poutres et ses colonnes de bois massif d'origine. Les hauts plafonds en béton brut lui confèrent ce caractère authentique, caractère qui fait sans aucun doute le charme unique de ce projet. Faisant partie intégrante du plan d'accession à la propriété de la Société d'habitat et de développement de Montréal appelé « Accès Condo », la Biscuiterie a connu un grand succès car les lofts se vendaient à très prix très abordables. Le but était d'attirer des familles à revenu moyen et d'offrir à ceux qui n'avaient pas de revenus suffisant la possibilité de mettre une mise de fond de 5, 10 ou 15%.

La deuxième phase datant 1952, composée de 70 superbes lofts, est d'inspiration Art Déco. Pierre Desnoyers, représentant des Lofts de la Biscuiterie à la Corporation immobilière Acanthus nous explique, « Elle offre tous les avantages des constructions industrielles de l'époque, notamment une structure en béton surdimensionnée avec des colonnes distantes permettant d'avoir de grands espaces dégagés et une grande fenestration »   
Les lofts ont 1200 PC comme une superficie moyenne, des finis de cuisine et de salle de bain luxueux et pour plusieurs unités du troisième étage une mezzanine avec terrasse privée sur le toit. Néanmoins, le promoteur soutient que les acheteurs des autres unités ne seront pas délaissés car ils auront accès à une terrasse commune meublée sur le toit avec une vue surprenante sur le Centre-Ville, le Mont-Royal et le Stade Olympique. Par son espace, la Phase II s'adresse toutefois à des personnes seules ou en couples car on ne retrouve pas chambres fermées comme dans la Phase I .

Ainsi, Pierre Desnoyers nous assure que « cet ensemble de condos deviendra certainement une adresse exceptionnelle à Montréal, où l'histoire et la modernité cohabiteront pour la postérité. »

 

Pour plus d'informations concernant cet édifice contactez-nous!

close Formulaire de l'acheteur

 

close

Ceci représente le nombre d’unités présentement à vendre par l’entreprise de courtiers immobiliers sur le site de la CIGM.

Pour plus d’informations concernant ces propriétés contactez-nous aujourd’hui ou remplissez le formulaire de l’acheteur et un de nos courtiers vous contactera dansles plus brefs délais.

close

Ceci représente le nombre d’unités présentement à louer par l’entreprise de courtiers immobiliers sur le site de la CIGM.

Pour plus d’informations concernant ces propriétés contactez-nous aujourd’hui ou remplissez le formulaire de l’acheteur et un de nos courtiers vous contactera dansles plus brefs délais.