ÉDIFICE BELL CO., Sud-Ouest

ÉDIFICE BELL CO.

Sud-Ouest Situer sur une carte

Description de l'édifice Publié le 19/12/2017

L'immeuble du 2551, rue de Châteauguay est situé au pied du métro Charlevoix dans le quartier Pointe-Saint-Charles, au Sud-Ouest de Montréal.  

Ce bâtiment à l’allure simple et éminente a été construit sous la direction de l'architecte de la Compagnie de téléphone Bell du Canada, W. J. Carmichael, et a probablement été conçu par lui en 1911/12.  On ne sait pas combien travaillaient directement sur la conception et la construction des bâtiments sous la direction de Carmichael, mais son groupe était responsable d'un très grand nombre de bâtiments à mesure que le réseau téléphonique de Bell prenait de l'expansion. La construction industrielle est solide et a pour but de supporter les lourdes charges imposées par l'équipement de commutation téléphonique: béton, brique, bois, et grès rouge.

Abritant le Victoria Exchange qui commence ses fonctions en 1913. le bâtiment a été décrit dans le Montreal Daily Telegraph (juillet 1913) comme représentant «le dernier mot en matière d'efficacité et de confort du téléphone».

Le Victoria Exchange est à cette époque considéré comme un projet des plus aventureux anticipant le fonctionnalisme simplifié et économique des années 1920 et 1930 malgré l’importance peu relative de la bâtisse dans la quartier populaire.

La simplicité du traitement extérieur est appropriée au programme utilitaire, mais une inspection minutieuse révèle une sophistication considérable dans la proportion et le détail de la construction. C'est un bâtiment de caractère sérieux mais modeste. C'est peut-être le plus simple, le moins orné des bâtiments construits pour Bell à Montréal durant cette période. La fenestration et la définition du demi-sous-sol comme base pour la structure ci-dessus, définie par la bande de grès lambrissé qui sert également de seuil continu pour les fenêtres du rez-de-chaussée.

La plupart sont dans un style néo-Renaissance avec des détails classiques appliqués sous la forme de pilastres, de corniches, parfois de frontons et de colonnes et de pierres angulaires.  Vendu par Bell, le répertoire de Lovell montre que l’immeuble a été occupé de 1960 à 1991 par Harold E. Smith Ltd (fabricant de brosses). De 1993 à 1996, l’édifice est occupé par une population changeante d'entreprises. Vers 1996-1997, Mme L. Pelletier achète le bâtiment et le fait subdiviser en copropriétés pour en louer seulement un ou deux, le reste devant être terminé par les acheteurs individuels. René de Carufel fut le premier à acheter son espace en 1998. Le bâtiment avait en son sein une entreprise de post-production de film (doublage) à l'étage supérieur avec laquelle Pelletier avait peut-être été connecté, mais cela avait disparu quand René y emménage. Les ventes subséquentes ont menés à la position actuelle, avec la propriété du bâtiment partagée entre les nouveaux copropriétaires.
Ces derniers ont récemment entrepris des travaux de conservation sur la façade de la rue Charlevoix, où du grès pourri a été remplacé par de la nouvelle pierre. Plus de travaux sur les autres façades sont prévus dans le futur.

Pour le loft, le bâtiment est maintenant un immeuble d'appartements, situé dans le quartier près du marché Atwater, de tous les services et des accès autoroutiers.

close Formulaire de l'acheteur

 

close

Ceci représente le nombre d’unités présentement à vendre par l’entreprise de courtiers immobiliers sur le site de la CIGM.

Pour plus d’informations concernant ces propriétés contactez-nous aujourd’hui ou remplissez le formulaire de l’acheteur et un de nos courtiers vous contactera dansles plus brefs délais.

close

Ceci représente le nombre d’unités présentement à louer par l’entreprise de courtiers immobiliers sur le site de la CIGM.

Pour plus d’informations concernant ces propriétés contactez-nous aujourd’hui ou remplissez le formulaire de l’acheteur et un de nos courtiers vous contactera dansles plus brefs délais.